TRIBUNE DE LA PETITE ENFANCE BURKINA FASO

TRIBUNE DE LA PETITE ENFANCE BURKINA FASO

Ecocitoyenneté

De nos jours, les médias nous font état de survenue de catastrophes naturelles dont l'homme serait à la base de par ses activités et ses comportements vis-à-vis de l'environnement. Il n'est pas rare de voir les paysans cultiver dans le lit des barrages et des fleuves dont une des conséquences est leur tarissement. D'autres s'adonnent à des pratiques interdites dans l'exploitation artisanale des mines. D'autres encore, minent l'environnement avec le rejet dans l'environnement des ordures ménagères tels que les sachets plastiques non biodégradables. C'est bien dommage que les populations ne se préoccupent pas de leur avenir ni même de celui de leurs enfants et de leurs arrière petits enfants, en ne protégeant pas leur milieu de vie, donc en mettant en danger leur santé. A quoi bon chercher sa pitance quotidienne en détruisant le socle environnemental sur lequel repose l'édifice de notre développement, du développement humain durable. On se soucie peu du bien-être de la génération actuelle et des générations à venir. Quant on aura pris mal soin de notre environnement, on dépensera le peu qu'on a gagné pour recouvrer notre santé. Donc, tout ne doit pas se résumer à l'argent et au matériel. Il faut garder notre environnement sain pour respirer sain et garder une santé de fer afin de garantir l'avenir de nos enfants, et de nos petits enfants. Bref, juste un peu de réflexion sur le développement humain durable.
Revenant à la question des sachets plastiques, je pense qu'il faut d'abord que L’État travaille à ne pas permettre l'utilisation de ces sachets par les populations (appliquer effectivement les mesures prises par le gouvernement pour la solution de remplacement des sachets non biodégradables par ceux qui sont biodégradables). Dans un deuxième temps, promouvoir les activités de recyclage des sachets plastiques (leur transformation en objets utilitaires). Cette dernière solution pourrait créer des emplois avec en amont les activités de ramassage, de triage et de transport.
Pour terminer ma réflexion, je pense que les populations elles mêmes doivent revoir leurs habitudes d'utilisation des sachets plastiques comme emballages de marchandises et de nourriture. Il n'y a qu'à observer autour de nous dans les marchés et dans les restaurants, l'utilisation des sachets plastiques non biodégradables.
Chers frères et sœurs, il est temps de sauver notre environnement, posons des actes écocitoyens.



30/11/2016
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres